Total Visites

mercredi 18 avril 2018

Vols, Confirmation et livre




Vols, Confirmation et livre
Un peu avant Noël j'avais suivi Isaac, un pauvre aveugle avait été victime d'un accident. La Croix-Rouge internationale l'avait emmené à Bangui en avion pour l'opérer et le soigner. Cette semaine il est finalement revenu à Bozoum, en forme et très content!
La semaine est profondément marquée par la célébration des Confirmations: c'est le Sacrement dans lequel les garçons, les filles, les jeunes et les adultes reçoivent le don du Saint-Esprit, qui confirme ce qui a été reçu dans le Baptême. C'est un peu «le sacrement de la maturité chrétienne », qui en fait les témoins vivants de Dieu.
Nous célébrons les confirmations à Bozoum, mais aussi dans les villages de Bokaya, Boyele et Manga, dans les axes de Bouar, Paoua et Bocaranga.
Pour l'occasion arrive l'évêque de Bouar, Mgr Mirek Gucwa. Samedi il célèbre à Bokaya, dimanche à Bozoum et lundi matin à Manga et l'après-midi à Boyele.
C'est l'occasion pour le rencontrer, et en particulier pour les jeunes et les élèves de nos écoles, que l'évêque rencontre mardi matin, avant de partir.
Et les deux surprises?
Les voici :
1. Les semaines prochaines paraitra le livre "COURAGE. Il faut donner bataille pour que Dieu accorde la victoire ". Le livre rassemble ce que j'écris chaque semaine sur ce blog depuis le début jusqu'à la fin de 2017. Pour l’instant… il n’y a que la version en Italien…
Grâce à l'amitié et à la générosité de nombreux amis et de notre Procure des Mission d'Arenzano, le livre sera disponible dans quelques jours ...
2. La deuxième surprise est qu'à la fin de la semaine je pars pour quelques semaines en Italie, jusqu'au 29 mai.





Isaac






Visita del Vescovo nel Lycée St.Augustin
Visite de l'Eveque au Lycée St.Augustin



Lettura davanti al Vescovo nella nostra scuola Bakandja
Un peu de lecture devant l'Eveque à l'école Bakandja





vendredi 13 avril 2018

Dimanche “in albis“



Il Consiglio Presbiterale
le Conseil Presbyteral


Dimanche  “in albis“
Vendredi dernier j'étais à Bouar, et le lendemain de la réunion de formation de la paroisse Caritas, j'ai participé au Conseil Presbytéral, avec une douzaine de prêtres et autour de l'évêque.
Le conseil presbytéral est composé de quelques prêtres du diocèse. Une partie est choisie par l'évêque, et une partie par tous les prêtres. C'est une réunion dans laquelle on discute et on aidé l'évêque est à prendre des décisions, tout en exprimant librement son opinion et le conseillant.
Dans l'après-midi je rentre à Bozoum, et le dimanche je revois tous les baptisés de Pâques, avec leurs vêtements blancs. Dans l'Antiquité, cela s'appelait "Dimanche in Albis" ("en blanc") , précisément parce qu'après une semaine de catéchèses et de formation, les baptisés participaient encore une fois à la Messe avec les vêtements blancs du baptême.
Mardi après-midi, je suis allé au Centre Rizicole à Bohoro, où nous avons commencé les travaux de réhabilitation du barrage. Tandis que les maçons réparent les parties en béton, une trentaine de jeunes, armés de pelles et de chariots, nettoient le fond du lac qui retiendra ainsi plus d'eau.
Mercredi je descends à Bangui, pour rencontrer la communauté et voir le travail de l'école d'agriculture. Les deux bâtiments sont à un bon point, et nous continuons vers le toit. La nouvelle technique des briques faites en terre pressée s'avère très intéressante, et les constructions sont esthétiquement très belles.
Et pour la semaine prochaine j'annonce déjà deux surprises ...


i battezzati
les baptisés


i lavori al Centre Rizicole
les travaux au Centre rizicole



la Scuola d'Agricoltura a Bangui
L'école d'agriculture à Bangui






jeudi 5 avril 2018

Pâques 2018






Pâques 2018
Tout en marchant, nous sommes enfin arrivés à Pâques!
Samedi Saint est un jour de silence et d’attente. Dans la soirée, à 18h30, nous sommes sur la place qui devance l’église. Il fait sombre, et le feu est le symbole du Christ Ressuscité. Avec ce feu nous allumons le cierge pascal et nous entrons dans l’église. Petit à petit nous allumons les bougies et le chant de l’Exultet éclate. C’est un hymne très ancien qui annonce la Résurrection de Jésus. Ensuite nous écoutons les lectures de la Veille : à travers les siècles, Dieu a préparé l’homme à recevoir la grâce du Ressuscité. Et enfin arrive le moment des baptêmes : ils sont 85, entre enfants, jeunes et adultes. C’est un moment très intense, presque un accouchement: l’Eglise, Mère, engendre et accueille ces nouveaux fils.
C’est une joie immense. L’église est archi-comble, et aussi la place devant. Et pendant les chants tous dansent de joie. J’aperçois dans la foule Virginie, une femme âgée : elle vient d’avoir un petit AVC, mais elle aussi danse à pleine joie.
Nous achevons la liturgie après 22h, et petit à petit les baptisés descendent avec la foule vers la ville, et la ville se remplit de chants, qui vont durer toute la nuit et le jour suivant!
Dimanche matin, jour de Pâques, les baptisés arrivent resplendissants, tous de blanc habillés. Nous célébrons la Messe dans une église qui résonne de chants et de danses. Il y a aussi le mariage d’un couple, Guy Giscard e Raïssa Irène. Après la Messe les baptisés partent vers leurs maisons, décorés de pagnes colorés.
Pour le repas de midi nous sommes avec les Sœurs. Aujourd’hui nous saluons aussi sr Lydie, qui après presque trois ans à Bozoum rentre au Congo, pour des problèmes de santé.
Pendant toute cette semaine, Octave de Paques, c’est la fête. Les baptisés viennent chaque jour à la Messe.
Jeudi je pars pour Bouar, pour une journée de formation pour les Caritas des Paroisses de Bouar (Fatima, Wantigera et Cathédrale) et de Baoro, Baboua, Niem et Bohong. Nous sommes une dizaine de curés et de sœurs, et une trentaine de laïcs engagés en faveur des plus pauvres, pour être “les mains du cœur de l’Eglise”, comme disait Paul VI.

P.Enrico battezza


Pasqua, i nuovi battezzati.


Matrimonio
Mariage







Saluto a Sr Lydie (a sinistra)
Au revoir, Sr Lydie (à gauche)


Formazione Caritas


jeudi 29 mars 2018

Vers Pâques





Vers Pâques
Avec la célébration du dimanche des Rameaux, le chemin vers Pâques devient plus court.
Mardi matin les garçons, les filles, les jeunes et les adultes qui recevront le baptême se réunissent pour un moment de prière et de réflexion, dirigé par le P. Matteo.
Dans la matinée, je remets les bulletins à nos lycéens, et l'après-midi je pars pour Bouar.
Mais je m'arrête au Centre Rizicole de Bozoum où, avec l'aide du Diocèse de Cuneo (avec le Carême de Fraternité), nous avons commencé les travaux de maintenance du barrage. Le bassin fournit de l'eau pendant la saison sèche, ce qui permet deux récoltes par an. Mais dans certains endroits l'eau a creusé le barrage et s'échappe, ce qui diminue la capacité et met en péril toute la rizière. Pour l'instant, les agriculteurs de la coopérative ont vidé le lac artificiel et ont commencé à creuser les zones à réparer.
A Bouar, mercredi matin, nous célébrons la Messe Chrismale. C’est une messe très spéciale, au cours de laquelle les prêtres renouvellent leurs promesses et engagements au service de l'Eglise, et l'évêque bénit les huiles qui seront utilisées pour les malades et pour les catéchumènes, et le Chrême, qui est utilisé pour les baptêmes, les confirmations et les ordinations sacerdotales. Nous sommes une quarantaine de prêtres de tout le diocèse à célébrer autour du nouvel Evêque.
Dans l'après-midi, retour à Bozoum. Je m'arrête dans le village de Bokaya, où je salue Baba Michel, le vieux catéchiste. Je pense qu'il a presque quatre-vingt-dix ans! Il est entouré d'un essaim de petits fils, dont il est très fier!
Avec le Jeudi Saint commence le Triduum de Pâques. Le jeudi est le jour où nous célébrons l'Eucharistie, le sacerdoce et le lavement des pieds, avec lesquels Jésus nous donne le commandement de l'amour. Vendredi nous commémorons la Passion et la Mort de Jésus et samedi soir nous célébrerons la Résurrection de Jésus, et aussi les Baptêmes.
Et alors ... Joyeuses Pâques à tous!


Domenica delle Palme
Dimanche des Rameaux



la diga di Bohoro
le barrage du Centre Rizicole de Bohoro









Baba Michel di Bokaya


l'Altare della Deposizione